L’affaire Martinot ou Prométhée congelé

17,00

À sa mort, le docteur Martinot chargea son fils de congeler son corps dans l’attente du jour où les progrès de la science lui permettraient de revenir à la vie. Il espérait que Prométhée finirait bien par dérober le dernier secret des dieux : celui de l’immortalité. Le juge, déclarant illégale la cryogénisation, lui rappela la rude leçon de l’Ecclésiaste : « tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière ». Mais de quel droit le juge impose-t-il une vision sacrificielle vouant la dépouille mortelle à disparaître ? Que dit le droit de la mort à l’heure où cette dernière est devenue un tabou et alors qu’émerge, portée par le transhumanisme, la perspective scientifique d’une humanité « post-mortelle » ? Le désir d’immortalité peut-il devenir un droit de l’homme ? C’est à ces questions que se confronte ce livre qui s’adresse à tous ceux qui prêtent une attention angoissée au monde tel qu’il advient. Ces questions ne sont pas seulement juridiques. Elles sont déjà des questions politiques. N’est-ce pas Prométhée lui-même qu’il faudrait désormais mettre au congélateur ?

JÉRÔME MICHEL est maître des requêtes au Conseil d’État. Il enseigne à l’IEP de Paris et à l’université du Caire. Il est l’auteur de plusieurs essais, consacrés notamment à Léon Blum et François Mauriac.

Date de livraison estimée : 25 décembre 2018