Du droit dans Game of Thrones

24,00

La série Game of Thrones et la saga littéraire du Trône de Fer dont elle est tirée connaissent un retentissement mondial. Au sein de cet univers de fiction dépeignant une société médiévale brutale, cruelle, intégrant quelques éléments fantastiques tels les dragons, on ne compte plus les meurtres, viols, incestes, tortures et autres actions blâmables, à tel point que le droit et la justice y semblent absents. C’est pourtant tout l’inverse. Il existe un droit propre au monde de Game of Thrones. Un individu ressuscité par magie, par exemple, demeure-t-il une personne au regard du droit et conserve-t-il les liens juridiques qu’il avait pu nouer avant sa mort ? Un mur de glace de plusieurs dizaines de mètres de haut constitue-t-il une frontière au sens juridique du terme ? De même, de quel droit est-il question à l’égard des personnages féminins présentés dans la série ?

C’est à toutes ces interrogations, et à bien d’autres mêlant toutes les disciplines juridiques, que les auteurs apportent des réponses en convoquant leur connaissance de la fiction et du droit. Cet ouvrage entend démontrer que l’étude de l’un peut s’enrichir des apports de l’autre. Se voulant accessible à tous – néophytes du droit comme de Game of ThronesGame of Thrones.

Quentin Le Pluard est doctorant en droit privé et sciences criminelles à l’université de Bretagne Occidentale.
Péran Plouhinec est doctorant en droit public à l’université de Bretagne occidentale.

Rupture de stock

Description

Contributions de Sandrine Biagini-Girard, Julien Burel, Anne-Blandine Caire, Alix Coat, Armelle Coffin, Guilaine Djouakep Fando, Marie-Anne Frison-Roche, Cassandre Genonceau, Dorothée Guérin, Cyril Hazif-Thoma, Quentin Le Pluard, Arnaud Montas, Valère Ndior, Arthur Pellen, Philippe Pichot, Péran Plouhinec, Jean-Christophe Roda, Edouard Rolland, François-Xavier Roux-Demare.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .