Le droit n’est pas si vil

13,20

Disons-le franchement : loin devant les mathématiques, et bien au-delà du serbo-croate, l’étude du droit est la chose la plus épouvantable au monde. Enfonçons le clou, le droit civil en est le noyau, dur comme tous les noyaux, vil noyau, si vil noyau. Le Bicentenaire n’y a rien changé, et c’est un professionnel qui vous le dit. Alors, comment faire pour rendre ce noyau mou, mielleux et plaisant ? Comment rassurer l’étudiant effaré par tant de jargon, faire sourire le professionnel imbibé de civil, amadouer le profane ? Relégiférer !

Aujourd’hui, An 1 d’une ère nouvelle, Le droit n’est pas si vil fait entendre à chacun de manière plaisante :
– Que faire dire quoi que ce soit (mais pas forcément n’importe quoi) à un texte normatif est à la portée de tout le monde, du plus ignare au plus instruit, à condition de respecter une certaine logique et quelques obsessions de base.
– Que les textes dits fondateurs, comme de belles lascives, se languissent de n’être fréquentés que par des amputés de l’imagination.

À bon entendeur…mais…avez-vous passé le code ? Non ? Alors c’est le moment !

105 pages chez LexisNexis Litec, 2004.

Frais de port à 1 centime d’euro.

Date de livraison estimée : 25 décembre 2018
Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Dimensions1 × 13 × 18 cm